Cet article fait partie d’une série de 3 articles consacrés à la serre au potager. Après « Pourquoi utiliser une serre au potager ? », nous vous proposons de voir « Comment bien choisir sa serre ? ». Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les soumettre en commentaires !

Il existe de multiples modèles de serres conçues pour les jardiniers. Les critères de choix sont nombreux, allant des usages de la serre au prix, en passant par la durabilité et les questions esthétiques. Comment s’y retrouvez ? Voici en quelques étapes-clés un guide pour vous aider à prendre la bonne décision pour l’achat de votre serre.

Des serres pour mini-potagers

Un premier critère important pour choisir sa serre est la place disponible. Pour un potager urbain, ou de très petite taille, vous pouvez opter pour une mini-serre, ou un châssis. Ils seront utiles pour faire vos semis de printemps, ou pour cultiver quelques légumes en hiver.

La mini-serre est l’optimum pour faire ses semis de printemps en extérieur quand on a très peu de place. Elle peut être installée sur un terrasse, ou même un balcon. On en trouve à partir de 40€ en PVC. Comptez environ 400€ pour un modèle en aluminium ou en bois.

La mini-serre

Le châssis est un simple bac équipé d’un couvercle transparent. Il peut tout à fait être réalisé à partir de matériel de récupération. On peut l’adosser à un mur bien exposé au sud pour préparer ses semis de printemps.

Le châssis

Le tunnel nantais

Cette installation légère, facile à monter et à démonter, vous permettra à moindre frais (quelques dizaines d’euros) de protéger une (ou plusieurs) planches de votre potager. Elle est adaptée aux besoins des jardiniers qui veulent allonger la période de production, et protéger les cultures de vols d’insectes ravageurs (comme la mouche du poireau ou celle de la carotte).

Les tunnels Nantais possèdent une petite boucle à chaque extrémité afin de poser une corde pour maintenir le voile protecteur. On peut lester la toile sur les côtés avec des sacs de sable si on craint les coups de vent. En été on peut relever le tunnel sur les côtés pour maintenir un bon niveau d’aération en cas de fortes chaleurs.

Le tunnel nantais

La serre-tunnel

La serre-tunnel est la plus basique et simple des serres de potager. C’est aussi l’une des moins chères que l’on puisse trouver. Elle est composée d’une armature métallique recouverte d’une bâche plastique. Les plus petites font 5m2 (les moins chers du marché sont à 100€), mais on en trouve qui font jusqu’à 30m2 (prix moyen : 600€).

La serre tunnel permet de combiner tous les intérêts de la serre : elle peut servir de pépinière et on peut y cultiver toute l’année. Nous vous recommandons d’investir dans une serre-tunnel de bonne qualité pour résister à des conditions météorologiques (vent, givre…) ou mécaniques (passage fréquent, frottement…) délicates, et pour ne pas avoir à la remplacer trop souvent.

La serre-tunnel

La serre traditionnelle

La serre à parois verticales, ou serre traditionnelle, est le type de serre qui offre le plus de variantes en termes de matériaux, de tailles, de formes, et de rendu esthétique. Pour l’armature on privilégiera l’aluminium qui est léger, facile à monter et demande très peu d’entretien. La serre en aluminium permet par sa légèreté d’utiliser des dimensions de vitrages plus importantes. Elle offre ainsi un maximum de lumière et de chaleur à la serre. De plus, le vitrage est inséré dans la structure sans mastic, permettant de remplacer une vitre cassée très facilement. Pour le vitrage justement, optez idéalement pour un verre feuilleté épais pour les panneaux du toit, et un double vitrage des parois pour une isolation optimale…

La serre traditionnelle

La serre hollandaise

La serre à parois inclinées, ou serre hollandaise, permet une meilleure pénétration du soleil hivernal, frappant les vitres à 90°. Les parois inclinées présentent une moins grande résistance au vent, il faudra donc les privilégier dans les régions très venteuses. La serre hollandaise a de plus grands panneaux que la serre traditionnelle et projette dès lors moins d’ombre sur les plantes. Elle est adaptée aux régions les plus septentrionales ou si vous souhaitez maximiser votre production de légumes d’hiver !

La serre hollandaise

LES DIFFÉRENTS TYPES DE SERRE EN RÉSUMÉ

Type de serreCultures possiblesAvantagesInconvénients
Châssis ou Mini-serrePépinières de plants + culture en potsPeu onéreuses – Se réchauffent facilement (idéal pour démarrer des plants précoces)Espace très limité
Tunnel NantaisCultures bassesPeu onéreuxUtilisation limitée aux cultures basses et au démarrage de culture plus hautes
Serre – TunnelToutes cultures + pépinières de plantsPermettent toutes les cultures – Moins onéreux qu’une serreUtilisation de plastique – Se réchauffe moins bien qu’un serre vitrée
Serre traditionnelle ou holandaiseToutes cultures + pépinières de plantsPermettent toutes les cultures – Serres en polycarbonate relativement abordablesSerres en verre onéreuses

Maintenant que vous connaissez les avantages et inconvénients des différents types de serre, vous vous demandez peut-être comment s’organiser et éviter les écueils pour cultiver dans sa serre de jardin ? C’est ce que nous verrons dans le prochain article 😉

Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide

Un commentaire sur “Comment bien choisir sa serre ?

  1. Pingback: Pourquoi utiliser une serre au potager ? – Mon 1er potager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *